Forum du site www.gore-france.com

Le site français entièrement consacré au gore sous toutes ses formes
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionGore France

Partagez | 
 

 Masters Of Horror - DVD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Necro
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 761
Age : 33
Emploi : Webmaster Gore France / Monteur
Loisirs : Films Gores et Metal Extreme
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: Masters Of Horror - DVD   Mar 26 Sep - 14:00

MASTERS OF HORROR

13 MAÎTRES
13 FILMS
13 CAUCHEMARS


Sortie le 3 Octobre 2006


NAISSANCE ET ÉPANOUISSEMENT D'UNE ANTHOLOGIE PAS COMME LES AUTRES.

Des séries fantastiques, la télévision en a produit des dizaines, voire des centaines, depuis le début des années 60, depuis LA QUATRIÈME DIMENSION. Un genre extrêmement populaire où toutes les idées, tous les thèmes semblent avoir été exploités. Quel sang neuf pouvait donc y apporter MASTERS OF HORROR ? La réponse est dans son titre : des noms.
Ceux de cinéastes qui, dans le fantastique et l'horreur, ont fait leurs preuves, ont marqué ces genres d'une empreinte indélébile et en ont fait ce qu'ils sont aujourd'hui. Des noms devenus, avec le temps ou avec un seul film, synonymes de frissons, de peur et de surnaturel à l'écran. Les noms de « vieux » maîtres allant sur leur soixante ans ou de jeunes plutôt sur la trentaine.



UNE SOIRÉE ENTRE POTES

Le mérite d'avoir réunis des personnalités comme John Carpenter, Stuart Gordon et Takashi Miike sous le même pavillon noir revient à Mick Garris, inséparable illustrateur de Stephen King qu'il gratifie au cinéma de LA NUIT DÉCHIRÉE et à la télévision d'un nouveau SHINING et du FLÉAU.
Un beau jour, Mick Garris parvient à réaliser non pas un film, mais un rêve : réunir autour de la même table pour un bon dîner entre potes le gotha des cinéastes de la peur. Aucune arrière-pensée dans l'initiative : seulement l'envie de passer un bon moment entre gens de bonne compagnie. Tandis que verres, assiettes et fourchettes tintent, à la table d'à côté, des clients fêtent un anniversaire selon le rituel américain du gâteau offert par le restaurant et le « happy birthday » entonné alors que les lumières s'éteignent. D'un coup, l'un des artistes, Guillermo Del Toro (HELLBOY, L'ÉCHINE DU DIABLE)
se lève et, non sans un certain panache, lève son verre. « Les maîtres de l'horreur vous souhaitent un bon anniversaire ! » lance-t-il spontanément. Hilarité générale. S'il rigole aussi de bon coeur, Mick Garris n'en commence pas moins à réfléchir. « Masters of horror, Les maîtres de l'horreur… Quelle bonne idée… » Idée qui fait son chemin. Il ne lui faut pas longtemps pour jeter les bases de la future anthologie où le chiffre de treize épisodes s'impose de lui-même. Comme les réalisateurs d'ailleurs, dont la plupart répondent « présent » à l'appel. Ceux qui, pour principalement des questions d'emploi du temps, ne le peuvent promettent de revenir en deuxième saison.
Si les grands de la terreur se précipitent sur MASTERS OF HORROR, ce n'est pas tant pour honorer une invitation de l'ami Mick Garris que pour pouvoir faire exactement ce qu'ils désirent, sans contrainte aucune dans le cadre pourtant très contraignant de la production américaine.



CARTE BLANCHE

« La série repose sur le principe de la totale liberté » explique Mick Garris. « Elle donne à chacun une autonomie optimale. Aucune censure dans MASTERS OF HORROR. Le politiquement incorrect y est même fortement recommandé. Nous sommes là pour divertir un public adulte, pas pour participer à l'éducation de la jeunesse. »
« En clair, MASTERS OF HORROR revendique haut et fort ce que la télévision réprime le plus souvent aux Etats-Unis. Il était essentiel à nos yeux que chacun puisse s'exprimer selon sa sensibilité. Que l'épisode de John Carpenter ne ressemble pas à celui de Dario Argento. » De la métaphore politique de Joe Dante à la science-fiction nihiliste de Tobe Hooper en passant par la love-story maladive de Dario Argento, le burlesque stoïque de John Landis et le pessimisme grinçant de John Carpenter, MASTERS OF HORROR plaide non seulement en faveur du droit à l'horreur, mais également en faveur de l'expression la plus libre possible.
« Je tiens également à préciser » termine Mick Garris, « que chaque épisode de MASTERS OF HORROR se déroule sur une heure. Une durée supérieure à celle des séries TV traditionnelles ; elle donne le temps aux réalisateurs et scénaristes de développer une histoire, des personnages, comme le fond les films pour le cinéma. »



LES FILMS

John Carpenter - La Fin absolue du monde
John Landis - La Belle est la bête
Dario Argento - Jenifer
Stuart Gordon - Le Cauchemar de la sorcière
John McNaughton - Les Amants d’outre-tombe
Mick Garris - Chocolat


BANDE ANNONCE ET SITE OFFICIEL



© 2005 IDT Entertainment

_________________

EXPLICIT GORE IS WHAT I NEED

Necro
,

Webmaster du site www.gore-france.com


Dernière édition par le Mer 27 Sep - 15:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gore-france.com
Necro
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 761
Age : 33
Emploi : Webmaster Gore France / Monteur
Loisirs : Films Gores et Metal Extreme
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: LES AMANTS D’OUTRE-TOMBE   Mar 26 Sep - 14:09

GEORGE A. ROMERO PRÉSENTE LES AMANTS D’OUTRE-TOMBE (HAECKEL’S TALE)
Avec Derek Cecil et Jon Polito



Ernest Haeckel (DEREK CECIL) trouve refuge dans une cabine isolée au cœur de la campagne sauvage de la Nouvelle Angleterre. Il reçoit pour consigne de son hôte de ne sortir sous aucun prétexte. Alerté par les pleurs d'un bébé qui se mêlent à d'horribles gémissements, Haeckel désobéit et se retrouve au cœur d'une orgie peuplée de morts-vivants…

Dans cette effrayante histoire à l’ambiance gothique, le réalisateur rejoue la gamme du film de zombies en lui donnant une dimension sexuelle et perverse. Du jamais vu !

Scénario de Mick Garris
« La nouvelle provocante de Clive Barker propose d'aller plus loin que le chef d'œuvre cauchemardesque de Mary Shelley, FRANKENSTEIN, en suggérant le lien étroit entre la pulsion érotique et l'obsession de la mort. » - Roger Corman



JOHN MCNAUGHTON
Sex Crimes, Henry : Portrait D’un Serial Killer



John McNaughton a grandi dans la banlieue de Chicago. Il étudie les beaux arts à l’université d’Urbana dans l’Illinois, sort diplômé en production télévisuelle du Columbia College de Chicago et obtient un diplôme d’études secondaires en photographie. Avant de devenir réalisateur, John exerce de nombreux emplois comme interne au département artistique à l’Encyclopédia Britannica, timekeeper au Chicago Bride and Iron, contrôleur de chemins de fer à la Republic Steel, imprimeur à la Pullman Bank, ouvrier à l’International Harvester Company, spécialiste audio-visuel au Campbell Mithun Advertising et ainsi de suite jusqu’à fabricant de bijoux, constructeur de voiliers, barman, charpentier et opérateur lumières d’un show laser. Avec le temps, John McNaughton fait son chemin dans l’univers de la publicité et des films vidéo d’entreprise. Par la suite, il rencontre Waleed et Malick Ali, propriétaires d’une toute jeune entreprise de distribution vidéo (MPI) qui finance son premier long métrage. Ce film est HENRY : PORTRAIT D’UN SERIAL KILLER que John réalise, co-écrit et co-produit. A sa sortie, Elliot Stein du Village Voice le nomme meilleur film de l’année et il fait partie de la liste des 10 meilleurs films du Time Magazine et de Roger Ebert. Le film est récompensé lors de festivals en Espagne et en Belgique. A cette époque, Mr McNaughton est embauché par la Gersh Agency qui porte son film à l’attention de Martin Scorsese. Par la suite, Mr Scorsese l’engage pour réaliser MAD DOG AND GLORY pour le compte des Studios Universal. Avec ce film basé sur un scénario de Richard Price, il met en scène Robert DeNiro, Bill Murray et Uma Thurman. Depuis cette époque, Mr McNaughton continue à réaliser des longs métrages, mais aussi des pilotes pour la télévision, des épisodes de séries télévisées ainsi qu’un documentaire. Il réalise d’autres longs métrages comme SEX CRIMES pour Sony Pictures et Mandalay Entertainment avec Matt Dillon, Kevin Bacon, Bill Murray, Neve Campbell et Denise Richards, ou encore LANSKY pour la chaîne de télévision HBO Films dont le scénario a été écrit par David Mamet avec dans les rôles principaux Richard Dreyfus et Anthony LaPaglia. Parallèlement John a réalisé 5 épisodes de la série TV HOMICIDE : LIFE ON THE STREETS pour la chaîne américaine NBC, ainsi que le pilote de la série PUSH NEVADA, écrit par Ben Affleck et Sean Bailey, pour la chaine ABC et enfin le documentaire CONDO PAINTING pour October Films, avec Allen Ginsberg et William S.Burroughs.

© 2005 IDT Entertainment

_________________

EXPLICIT GORE IS WHAT I NEED

Necro
,

Webmaster du site www.gore-france.com


Dernière édition par le Mer 27 Sep - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gore-france.com
Necro
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 761
Age : 33
Emploi : Webmaster Gore France / Monteur
Loisirs : Films Gores et Metal Extreme
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: LA BELLE EST LA BETE   Mar 26 Sep - 14:14

LA BELLE EST LA BETE (DEER WOMAN)
Avec Brian BenBen et Anthony Griffith



Une série de meurtres étranges conduit le détective Dwight Faraday (BRIAN BENBEN) à soupçonner qu'une ancienne créature de la mythologie des indiens d'Amérique est bien réelle. Celle-ci apparaît sous les traits d'une jeune femme sexy au corps de rêve, qui dissimule un dangereux secret…

Dans ce scénario co-écrit par John Landis et son fils Max, Brian Benben (DREAM ON) est le héros d'une histoire fantastique et délirante, pleine d'humour et de sexe. Une version comico-sexy du LOUP-GAROU DE LONDRES.

Scénario de Max Landis & John Landis
« C'est toujours très amusant de travailler dans le fantastique et de rendre l'irréel réel. Je suis ravi de faire partie de ce groupe légendaire de réalisateurs du genre. Je suis tout particulièrement content de travailler à nouveau avec Brian Benben, vedette de ma série DREAM ON diffusée sur HBO. C'est un formidable acteur et je pense que les gens vont être surpris par sa prestation dans DEER WOMAN. » - John Landis



JOHN LANDIS
Loup-Garou De Londres, Mickael Jackson’s Thriller



John Landis est un réalisateur prolifique, souvent récompensé et acclamé pour des films comme : AMERICAN COLLEGE, THE BLUES BROTHERS, LE LOUP-GAROU DE LONDRES, 3 AMIGOS!, SÉRIE NOIRE POUR UNE NUIT BLANCHE, DRÔLES D’ESPIONS, UN PRINCE À NEW YORK et INNOCENT BLOOD entre autres. En 2004 la chaîne de télévision américaine The Independent Film Channel a diffusé avec beaucoup de succès son documentaire sur un vendeur de voiture, SLASHER. Michael Jackson tellement impressionné par son film, LE LOUP-GAROU DE LONDRES, demande à Landis de réaliser son clip vidéo THRILLER. Landis et Jackson collaboreront par la suite sur l’album BLACK OR WHITE du chanteur. John Landis a participé en tant que Producteur Exécutif (et souvent réalisateur) à la série télévisée DREAM ON. Les autres séries produites par sa maison de production, St. Claire Entertainment sont : WEIRD SCIENCE, SLIDERS, CHÉRIE J’AI RÉTRÉCI LES GOSSES, CAMPUS COPS et SIR ARTHUR CONAN DOYLE’S LOST WORLD. Il a joué dans des films aussi divers que LA COURSE À LA MORT DE L’AN 2000, MUPPETS TAKE MANHATTAN, et SPIDERMAN 2, ainsi que dans LE COUPERET (2004) de Costa Gavras. Il a été honoré par plusieurs récompenses dont le prestigieux People’s Choice Award, le W.C. Handy Award et le NAACP Image Award et divers récompenses de festivals internationaux de films et de télévision. Il est fait Chevalier des Arts et des Lettres par le gouvernement Français en 1985 et est récompensé du prix FEDERICO FELLINI au festival du film de Rimini en Italie. En 2004, une rétrospective de tous ses films fut présentée au festival du film de TURIN ; la même année il a reçu le prestigieux Time Machine Career Advancement Award au festival de Sitges en Espagne. Il a réalisé son épisode de la série MASTERS OF HORROR, LA BELLE EST LA BÊTE, à partir du scénario original écrit en collaboration avec son fils Max.

© 2005 IDT Entertainment

_________________

EXPLICIT GORE IS WHAT I NEED

Necro
,

Webmaster du site www.gore-france.com


Dernière édition par le Mer 27 Sep - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gore-france.com
Necro
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 761
Age : 33
Emploi : Webmaster Gore France / Monteur
Loisirs : Films Gores et Metal Extreme
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: LE CAUCHEMAR DE LA SORCIÈRE   Mar 26 Sep - 14:18

LE CAUCHEMAR DE LA SORCIÈRE (DREAMS IN THE WITCH HOUSE)
Avec Ezra Godden



Walter Gilman (EZRA GODDEN), un universitaire étudiant une théorie sur des liens interdimensionnels, loue dans la vieille ville de Arkham en Nouvelle Angleterre, une mansarde dans un immeuble délabré. Hanté par des cauchemars terrifiants mettant en scène une sorcière, un rongeur à tête humaine et peut-être Satan lui-même, Walter commence à perdre tout contact avec la réalité…

Avec cette histoire adaptée d'une nouvelle de H.P Lovecraft, Stuart Gordon confirme à nouveau qu'il est le meilleur réalisateur pour adapter les nouvelles d'horreur de cet auteur.

Scénario de Stuart Gordon & Dennis Paoli
« DREAM est l'une de mes histoires préférées de Lovecraft. L'idée qu'une sorcière apparaisse au milieu de la nuit dans votre chambre à coucher et vous sorte du lit pour vous faire commettre des atrocités est en soi un vrai cauchemar. Les histoires de Lovecraft sont étonnamment compactes et le format d'une heure des MASTERS OF HORROR m'a permis d'être plus proche de l'histoire. J'ai été très enthousiasmé par le sujet de ce projet et honoré de faire partie d'une telle sélection de réalisateurs, responsables de mes nombreuses insomnies. » - Stuart Gordon



STUART GORDON
Dagon, Re-Animator



En 1985, Stuart Gordon surprend le public avec son premier long métrage RE-ANIMATOR, qui lui vaut le prix de la critique au festival de Cannes. Avec son succès foudroyant au box office, RE-ANIMATOR est devenu un classique culte et Stuart Gordon s’est assuré une audience fidèle. Sa carrière professionnelle démarre à Chicago en 1970 comme directeur artistique du Organic Theater Company, une position qu’il occupera pendant 15 ans. Cette compagnie composée d’acteurs tels que Joe Mantegna et Dennis Franz, produit diverses adaptations ainsi que des pièces originales. Sa position permet à Gordon de travailler directement avec des auteurs dont les oeuvres sont adaptées, entre autre de Ray Bradbury, Roald Dahl, Mary Renault et Kurt Vonnegut. En 1974, il produit et dirige la première mondiale de l’oeuvre de David Mamet : SEXUAL PERVERSITY IN CHICAGO. La compagnie joue à Broadway ainsi qu’un peu partout aux États-Unis mais aussi en Europe. Gordon quitte Organic en 1985 lorsqu’il se voit offrir un contrat de trois films à Los Angeles suite au succès de RE-ANIMATOR ; Gordon donne suite à RE-ANIMATOR avec une adaptation d’une autre oeuvre de H.P Lovecraft, AUX PORTES DE L’AU-DELÀ (1986), renforçant ainsi sa notoriété dans l’univers du film d’horreur. Ses réalisations suivantes incluent LES POUPÉES (1987), ROBOT JOX (1990), PETE AND THE PENDULUM (1991) avec Lance Henricksen, FORTRESS (1993) avec Christophe Lambert, CASTLE FREAK (1995) qui a remporté un Golden Chainsaw Award remis par le Fangoria Magazine et SPACE TRUCKERS avec l’acteur Dennis Hopper. En 1998, il met en scène le conte comique de Ray Bradbury, THE WONDERFUL ICE CREAM SUIT avec Edwards James Olmos et Esai Morales pour les studios Disney. Le film présenté pour la première fois au festival de Sundance remporte le prix du meilleur réalisateur au Fantafestival de Rome. Joe Mantegna y joue le même rôle qu’il interpréta sur scène à l’Organic Theater 25 ans auparavant. Gordon retourne une nouvelle fois vers un projet inspiré par Lovecraft, DAGON en 2001 suivi en 2003 par KING OF THE ANTS, un drame criminel et brutal. David Mamet et lui se sont récemment retrouvés pour travailler sur la version cinématographique du film EDMOND basé sur la pièce très controversée du dramaturge. William H. Macy et l’actrice Julia Stiles y figurent. Ses contributions en tant qu’auteur sont également très impressionnantes. En 1989, avec son collaborateur Brian Yuzna, ils créent le blockbuster CHÉRIE, J’AI RÉTRÉCI LES GOSSES pour Disney. Gordon est également le producteur exécutif de la suite, CHÉRIE, J’AI AGRANDI LE BÉBÉ. Gordon et avec son partenaire d’écriture Dennis Paoli ont également écrit BODY SNATCHERS pour la Warner ainsi que LE DENTISTE pour Trimark.

© 2005 IDT Entertainment

_________________

EXPLICIT GORE IS WHAT I NEED

Necro
,

Webmaster du site www.gore-france.com


Dernière édition par le Mer 27 Sep - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gore-france.com
Necro
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 761
Age : 33
Emploi : Webmaster Gore France / Monteur
Loisirs : Films Gores et Metal Extreme
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: CHOCOLAT   Mar 26 Sep - 14:22

CHOCOLAT (CHOCOLATE)
Avec Henry Thomas et Matt Frewer



Jamie (HENRY THOMAS), un jeune homme récemment divorcé qui crée des parfums artificiels pour l'industrie alimentaire, commence soudainement et sans explication à avoir de brefs et aléatoires flashes d'une personne et de lieux inconnus. Apprenant qu'il est en train d'expérimenter la vie à travers les sens d'une femme mystérieuse, il commence à tomber amoureux d'elle sans l'avoir jamais rencontrée. Il finira par découvrir un secret terrifiant…

Dans cette histoire d'amour passionnelle qui vire au cauchemar, un homme hanté par une inconnue sombre dans un univers de violence et de ténèbres.

Scénario de Mick Garris
« Dès que j'ai écrit la nouvelle sur laquelle est basée CHOCOLATE, j'ai été fasciné par l'idée de transformer une histoire d'amour en un film d'horreur qui se développe de l'intérieur. J'ai travaillé pour la première fois avec Henry Thomas (E.T.) quand il avait 18 ans ; lui faire aujourd'hui jouer le rôle principal en tant qu'adulte a été un vrai plaisir. J'ai eu l'opportunité de réaliser ce scénario en compagnie des vrais maîtres du genre ; c'est un plaisir que je ne pensais pas réalisable. » - Mick Garris



MICK GARRIS
La Nuit Déchirée, Critters 2



Mick Garris, lauréat de plusieurs prix de réalisation commença à écrire à l’age de douze ans. Pendant qu’il est au collège, il écrit des articles sur la musique et les films pour diverses publications locales et nationales. Pendant ses années universitaires il édite et publie son propre magazine de culture Pop. Il passe 7 ans comme chanteur avec le groupe rock les Horsefathers. Son premier emploi dans le cinéma, est en tant que réceptionniste au sein de la société Star Wars de George Lucas, où il progressa jusqu’à activer les manettes de contrôle du robot R2D2 pendant les représentations publiques, dont la cérémonie des Oscar. Garris présente et produit « The fantasy film festival » pendant trois ans sur la télévision locale de Los Angeles et commence à travailler au département publicitaire de l’Avco Embassy puis chez Universal Pictures. C’est là qu’il crée des making-off pour divers longs métrages. Steven Spielberg l’engage comme monteur sur la série AMAZING STORIES pour la chaîne de télévision NBC où il écrit ou co-écrit 10 des 44 épisodes. Dès lors, il écrit ou participe à plusieurs longs métrages tel que RIDING THE BULLET, MIRACLE SUR LA HUITIÈME RUE, LA MOUCHE 2, HOCUS POCUS, CRITTERS 2 :THE MAIN COURSE et passe à la mise en scène et à la production dans de nombreux médias : le câble (PSYCHO 4 THE BEGINNING pour Showtime), le cinéma (CRITTERS 2, SLEEPWALKERS) la télévision (QUICKSILVER HIGHWAY, VIRTUAL OBSESSION) des pilotes de série (THE OTHERS, LOST IN OZ) et des mini séries (THE STAND, THE SHINING, STEVE MARTIN, THE JUDGE.) Sa version du livre de Stephen King RIDING THE BULLET, véritable phénomène de l’édition ebook, qu’il a adapté, produit et réalisé est sorti sur les écrans en octobre 2004. En 2005 Garris a produit et réalisé en une oeuvre de trois heures pour la chaîne de télévision ABC, DESPERATION, adapté du livre de Stephen King dont le scénario est adapté par l’auteur lui-même. Garris est le créateur et le producteur exécutif de la série MASTERS OF HORROR dont il a aussi assuré l’écriture et la réalisation de l’un des épisodes, CHOCOLATE. A Life In The Cinema est son premier livre, bien qu’il ait déjà publié plusieurs histoires dans divers magazines et anthologies. Son deuxième livre, et premier roman, Development Hell : The Nine Lives Of A Hollywood Player, a été publié par les éditions Cemetery Dance en 2005.

© 2005 IDT Entertainment

_________________

EXPLICIT GORE IS WHAT I NEED

Necro
,

Webmaster du site www.gore-france.com


Dernière édition par le Mer 27 Sep - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gore-france.com
Necro
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 761
Age : 33
Emploi : Webmaster Gore France / Monteur
Loisirs : Films Gores et Metal Extreme
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: LA FIN ABSOLUE DU MONDE   Mar 26 Sep - 14:24

LA FIN ABSOLUE DU MONDE (CIGARETTE BURNS)
Avec Norman Reedus et Udo Krier



Kirby Sweetman (Norman Reedus) sait comment retrouver les bobines des films rares. Toutefois, rien ne pouvait le préparer au travail de recherche pharaonique sur « La Fin absolue du monde », un film prétendument montré une seule fois et dont la rumeur dit qu'il a poussé les spectateurs à une frénésie meurtrière avant que la salle de cinéma ne se consume mystérieusement...

Ce CHINATOWN surnaturel est un regard glaçant sur le pouvoir du cinéma et les limites que nous sommes prêts à atteindre pour satisfaire nos démons.

Scénario de Drew McWeeny & Scott Swan
« Cela a été un grand plaisir et un grand honneur de travailler sur cette anthologie avec mes estimés collègues du genre horreur. » - John Carpenter
« Qu'est ce qui nous donne le désir de transgresser ? Il y a des choses que nous voyons, que nous ne pouvons plus ne pas voir, des choses qui nous laissent des marques, et CIGARETTE BURNS a pour sujet ces gens qui recherchent ce genre de choses. » - Drew McWeeny & Scott Swan




JOHN CARPENTER
Halloween, The Thing



Né à Carthage, dans l’état de New York, et élevé à Bowling Green, dans le Kentucky, John Carpenter a toujours été fasciné par le cinéma, et plus particulièrement par les Westerns. Fils d’un professeur de musique, il suit des cours à la Western Kentucky Universty, avant de s’inscrire à la célèbre École de Cinéma de l’University of Southern California. Après avoir remporté un Oscar en 1970 pour THE RESURRECTION OF BRONCHO BILLY (achevé alors qu’il était encore élève à USC), Carpenter réalise une série de films low-budget très commerciale, acclamée par la critique, notamment DARK STAR, ASSAUT SUR LE CENTRAL 13 et HALLOWEEN. Après ce dernier, il confirme une réputation dans le film de genre avec des succès tels que FOG, INVASION LOS ANGELES, PRINCE DES TÉNÈBRES et CHRISTINE. Sa réputation de réalisateur de films d’action se confirme avec NEW YORK 1997, THE THING et LES AVENTURES DE JACK BURTON DANS LES GRIFFES DU MANDARIN. Sa filmographie inclut le thriller/comédie LES AVENTURES D’UN HOMME INVISIBLE, le film d’horreur psychologique IN THE MOUTH OF MADNESS, l’histoire d’amour et de science-fiction STARMAN (pour lequel Jeff Bridges remporte la nomination à l’Oscar du meilleur acteur) et LE VILLAGE DES DAMNÉS, le terrifiant remake du classique des années 50. Pour le petit écran, Carpenter réalise le thriller MEURTRE AU 43ÈME ÉTAGE, la très populaire minie-série biographique ELVIS et la trilogie d’horreur pour la chaîne Showtime, JOHN CARPENTER PRESENTS BODY BAGS. Le Maître de la Terreur, comme l’a baptisé un critique, a forgé l’imagination des cinéphiles et des générations de cinéastes avec d’autres films tels que VAMPIRES, LOS ANGELES 2013 et GHOSTS OF MARS.

© 2005 IDT Entertainment

_________________

EXPLICIT GORE IS WHAT I NEED

Necro
,

Webmaster du site www.gore-france.com


Dernière édition par le Mer 27 Sep - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gore-france.com
Necro
Administrateur
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 761
Age : 33
Emploi : Webmaster Gore France / Monteur
Loisirs : Films Gores et Metal Extreme
Date d'inscription : 01/08/2005

MessageSujet: JENIFER   Mar 26 Sep - 14:27

JENIFER (JENIFER)
Avec Steven Weber



Adapté de la célèbre bande dessinée créée par Bruce Jones et illustrée par Bernie Wrighton, JENIFER est le récit choquant d'une Lolita des temps modernes, qui avec ses pouvoirs de sirène, finit par détruire le corps et l'âme de tout homme malchanceux croisant son chemin. Après lui avoir sauvé la vie, l'officier de police Frank (STEVEN WEBER) l'emmène chez lui et découvre qu'aucune bonne action ne reste impunie…

Désir et séduction sont entremêlés dans cette descente aux enfers où les protagonistes ne peuvent échapper à leur destin.

Scénario de Steven Weber
« Dans ce film d'une heure, j'ai introduit les aspects les plus macabres et les plus sordides de mon imagination. En filmant JENIFER, j'ai essayé de créer pour le spectateur une alternance de moments d'anxiété et de stress émotionnel. Pour moi, c'est l'opposé de LA BELLE ET LA BETE. Dans ce célèbre conte, elle était la belle et lui la bête. Dans mon film les rôles sont inversés. » - Dario Argento



DARIO ARGENTO
Suspiria, Le Fantôme de L’Opéra



Dario Argento est le plus innovant des réalisateurs italiens du genre fantastique. Fils de Salvatore Argento, un des grands producteurs de cinéma des années 60 et 70, et d’Elda Luxardo, la célèbre photographe, il commence sa carrière comme critique de cinéma. Puis, avec Bernardo Bertolucci il devient l’assistant scénariste de son maître, Sergio Leone, pour qui il écrit l’histoire d’IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST (1968). En 1970, Argento fait ses débuts de réalisateur avec L’OISEAU AU PLUMAGE DE CRISTAL suivi par LE CHAT À NEUF QUEUES (1971), et QUATRE MOUCHES DE VELOURS GRIS (1972). Cette trilogie aide à asseoir Dario Argento comme un maître reconnu du genre. En 1975, il retourne à sa vision unique de l’horreur, répandant la terreur avec LES FRISSONS DE L’ANGOISSE, considéré par beaucoup de critiques comme son chef-d’oeuvre. L’année 1977 voit la sortie de SUSPIRIA, un de ses films les plus appréciés. Puis, il commence à travailler sur le scénario et la post-production du grand classique de George A. Romero, ZOMBIE (1979). Pendant les années 80, Argento continue à s’attaquer au surnaturel avec INFERNO (1980), suivi par les sophistiqué et troublant TÉNÈBRES (1983), et PHENOMENA (1985). En 1987 Argento réalise un de ses films les plus choquants, TERREUR À L’OPÉRA, se déroulant à Parme au Teatro Regio. En 1990, il s’expatrie aux États Unis où il travaille avec George A. Romero sur DEUX YEUX MALÉFIQUES, pour lequel il écrit et met en scène l’épisode THE BLACK CAT. Argento réalise TRAUMA en 1992, mettant en scène pour la première fois dans le rôle principal, sa jeune fille Asia. LE SYNDROME DE STENDHAL (1996) annonce son retour de réalisateur en Italie, suivi du FANTÔME DE L’OPÉRA (1998), LE SANG DES INNOCENTS (2001) et THE CARD PLAYER (2004). Dario Argento a aussi écrit le scénario de METTI UNA SERA A CENA (1968) de Patroni Griffi. Il a produit deux films mis en scène par Lamberto Bava: DÉMONS (1985) et DÉMONS II (1986), ainsi que LA CHIESA (1989) et LA SETTA (1991) de Michele Soavi, et LE MASQUE DE CIRE (1996) de Sergio Stivaletti. Argento a travaillé pour la télévision et réalisé 4 courts métrages pour la série LA PORTA SUL BUIO (1972).

© 2005 IDT Entertainment

_________________

EXPLICIT GORE IS WHAT I NEED

Necro
,

Webmaster du site www.gore-france.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gore-france.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Masters Of Horror - DVD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Masters Of Horror - DVD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Masters of Horror (2) - The Black Cat
» Masters of Horror (2) - Right To Die
» Masters of Horror (2) - Pelts
» [Masters of horror] Jenifer
» Masters of Horror (2) - The Damned Thing

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du site www.gore-france.com :: Gore France :: Les Prochaines Sorties Cinéma et DVD-
Sauter vers: